Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 14:15

Rattrapage ciné... en critique :

coeur.jpgTout d’abord le Cœur des Hommes 2 ( pas encore sorti mais je vous parle d’abord de lui comme il y a un petit concours à clé). D’après les critiques c’est copie du 1. Bon j’avoue ne pas me rappeler spécialement du 1 que j’avais maté du coin de l’œil. Bah oui c’est un film de mec comme il y a des films de nanas. Le pitch : 4 potes (Gérard Darmon, Marc Lavoine, Bernard Campan, Jean-Pierre Daroussin) et leurs rapports avec les femmes, l’amitié, les secrets… enfin surtout avec les femmes. Toi femme qui en veut à mort aux mecs, je te déconseille ce film au risque de surenchérir d’un « Vraiment tous des salauds !! » (je ferais des piqures de rappel par mail aux intéressées J). Ok les mecs ils ne sont pas aidés avec les nanas qu’on leur a attribué mais quand même, tous des salauds ! La palme revenant à Marc Lavoine …. Après tout c’est vrai il trompait sa femme, mais jamais avec la même, donc pas d’attache et clairement en cachette, ça prouve qu’il avait du respect pour elle… limpide non ??
On passe un bon moment même si on en ressort avec « tous des salauds » (je l’ai déjà dit non ?) et « en même temps les cruches elles le veulent bien ».
 
 
Alors le concours : Les 5 premières excuses bidon de salauds adultères se faisant prendre la main dans le sac (genre « c’est pas ce que tu crois », mais du bon hein !!) publiées en commentaire se verront attribués 2 places de ciné pour aller voir le film avec sa (son) légitime ou sa maîtresse (son amant).(oui c'est ouvert aussi aux dames)
 
 
99F.jpg Bah pas terrible, bof, peut être parce qu’il faut se faire une ligne avant d’y aller
 
 
 
18781676.jpgCa c’est notre Platoon à nous.. enfin sur le fond. Parce que pour la forme, les films de guerre on ne sait pas trop faire en France … ou alors et même plutôt on a été très mal habitué par la représentation du soldat dans les films de guerre américains. Bref on oublie le baraqué et on a à la place des dégingandés dans des uniformes de misère, mais encore une fois c’est très proche de la vérité. Evidemment le but n’est pas de disserté sur l’élégance masculine en pleine guerre. Donc l’histoire : un jeune officier idéaliste (Benoit Magimel) prend son poste dans un endroit isolé d’Algérie en pleine « opération de pacification » (ou un terme du genre pour ne pas dire guerre). Il est accueilli par un vieux routard (Albert Dupontel) qui a déjà fait l’Indo (l’Indochine, je précise pour les non familiers). Pour résumé la guerre c’est pas beau, la torture comme finalité encore moins… mais en temps de guerre comment l’homme se révèle-t-il ? Bardé des meilleurs sentiments, face à l’horreur risque-t-il lui même de craquer pour devenir ce qu’il déteste, le bourreau.
Et moi de m’interroger… papounet qui était para option colo (parachutiste dans la coloniale …mais chut ça s’emploie plus ce terme), si il avait été en age de la faire cette guerre, qu’est ce qu’il aurait pu faire ??
Bref sans être un film grandiose, ça fait réfléchir.
 
 
lagerfeld.jpgLagarfeld Confidentiel…. Très confidentiel en fait, ce n’est que Lagerfeld vu par Lagerfeld. Le monsieur est certes brillant, il nous fait beaucoup rire (même si des fois j’ai trouvé quelques trucs un peu limite, notamment les problèmes de pédophilie c’est un peu la faute des enfants qui aguichent , comme lui avait fait remarquer sa propre mère quand il lui était arrivé une chose similaire à 11 ans… hum hum, enfin moi j’ai ressenti cette remarque comme ça, peut être ai je mal interprété). Mais voilà… c’est un peu creux, ça tourne en boucle et aurait pu se résumer à 15 .. allez 20 min de péloche. Pourtant il y avait matière à…sais pas moi, vivre l’élaboration de la saison de couture de A jusqu’à Z… si il fait de la photo ça on le sait…on a droit à ses séances de shooting, beaucoup de séances. Et puis le monsieur il est toujours enjoué et gentil… Pour un mec qui est toujours en train de parler d’une épée de Damoclès au dessus des têtes que ce soit pour le travail ou l’amitié, j’ai du mal à concevoir cet effet lisse. Donc vous l’aurez compris pas d’autre point de vue que le sien, et ça c’est super dommage.
Bon ça se regarde quand même comme un one man show (ça me fait penser à ça car toutes ses boutades tel un comique il nous les ressert sur les plateaux télé).
PS : Chez lui c’est autant le foutoir que chez moi… yessssssss nous avons un point commun !!
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Loisirs

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....