Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 14:53
Pourquoi pseudo tout d'abord?? parce que ce sont les mules qui portaient les sacs lourds. Or un vrai trekkeur il le porte son sac d'une quinzaine de kilos et il en chie d'autant plus!
Fini l'apparté sur la définition.
Donc quel a été mon quotidien durant ce voyage?
D'abord de la marche... de la marche... beaucoup de marche!! et des dénivelés! Sur le papier c'était du genre 8h de marche et dénivelé positif de 400m. 8h habituellement c'est marche et pauses comprises, me dit on... Ah ah ah.. non c'était du 8h de marche effective! et les dénivelés en fait c'était la différence entre le point de départ et le point le plus haut monté dans la journée, sans préciser que des points les plus hauts on en montait plusieurs dans la journée donc genre on se rapproche plus du 1200m de dénivelé cumulé!
Au final ce fut en 11 jours pas moins de 210 km de marche... un chouia moins pour moi qui ne fit pas l'assencion du M'goun... et un point culminant de 3800 m (en ce qui me concerne, 4069 pour les autres).



Je suis en pleine réflexion et médite sur la phrase Oh combien sage de la vieille femme rencontrée qui demanda en berbère : "Mais pourquoi elles portent des grosses chaussures à marcher alors qu'elles seraient bien mieux chez elles!!???"... la sagesse de la vieillesse??

Coté habitat.....
Une fois Marrakech quitté, ce fut tente exclusivement!!
Aaaaaaaaaaah la joie d'être constament à 4 pattes pour chercher un truc dans sa valise, se prendre dans le genou un caillou caché sous la toile.... et le vent quand il y en a qui fait vibrer dans un bruit infernal la toile, et qui fait accessoirement sauter les sardines et envoler la tente (mais j'étais dedans j'ai fait corps avec l'armature)....



Côté gastronomie...
On avait donc un cuisinier à dispo, lorsqu'on n'était pas en pique-nique (oui oui je sais vraiment pas des vrais trekkeurs!!). Peu de viande, beaucoup de légumes et des fois des féculents pour se préparer aux rudes journées. On ne le répètera pas assez ce n'est pas un trek de la gastronomie. A vrai dire à la fin je n'en pouvait plus des soupes fades du soir, et du thé à la menthe et de la verveine et des légumes...et pourtant je n'ai du perdre que 500g  (mais j'ai du prendre du muscle).... apparemment mes compagnons d'infortune de voyage eux ont plutot apprécié, une meme suggérant qu'elle allait prendre des kilos... pas pu m'empécher de lui demander si d'habitude elle mangeait ?


Côté hygiène...
Un point d'eau chaque soir à chaque bivouac. Nous ne fumes donc pas négligeant sur la propreté... un petit lavage chaque jour, ainsi que de la lessive...Au premier jour on se tortille pour ne pas montrer un bout de peau indécent, au deuxième jour on s'embète plus (en prenant soin de vérifier qu'il n'y a pas de population locale).
Pour les petites affaires et les grosses, c'est pas pour les chochottes : soit c'est le fourret soit c'était la tente wc où juste un trou avait été creusé (d'ailleurs c'était pas sympa que certain ne recouvre pas de terre un peu leur oeuvre, au petit matin c'est un peu désagréable....). Quoiqu'il en soit fourret ou tente, j'en avais ras le bol de la position accroupie! (vous ne pouvez pas imaginer le plaisir que c'est ensuite après ça de s'assoir sur des toilettes)... surtout en période de grand vent où un matin pas bien réveillée je fus attaquée par une bourrasque de vent qui m'obligea à détacher le bas de mon pantalon pour nettoyage dans la rivière...



Côté santé....
Zéro ampoule malgré mes chaussures neuves, Meidl c'est vraiment du bon... mais le pied reste une attention particulière,
qu'il ait mariné toute une journée dans l'eau comme ce fut le cas le troisième jour (8h de marche dans les gorges en basket)...

Ou qu'il ait chauffé et mérité un bon refroidissement à l'eau courante.



J'aurais aimé dire "zéro ennui gastrique typiquement touristique" (dyarrhée quoi) ... oui mais voilà la veille de l'ascension du M'Goun (a y est on commence à comprendre mon abandon???), mon rectum décida de ne plus faire d'effort et je me suis littéralement vidée durant la nuit. Déshydratée totalement, affaiblie par une nuit à ne pas dormir à cause de ça et du vent incroyable, j'ai juste eu le temps de faire 30 min de marche avant de rebrousser chemin car ne pouvant pas affronter l'épreuve. Ce qui ne m'a pas empécher de faire 4h de marche dans cet état pour aller au bivouac suivant, lèvres gercées, buvant désespérément, épuisement total, à l'arrivée je me suis endormie assise sur une pierre. Pardon pour l'expression mais franchement je ne savais pas qu'on pouvait pisser par l'anus!!
En même temps, par moment je me suis demandée si ce n'était pas somatique du fait que j'appréhendais la montée... toujours est il que cette journée fut particulèrement génante et la nuit qui suivit aussi : les spasmes au ventre ayant disparu je me suis détendue dans mon sommeil, un peu trop (ou comment traverser le camp en pleine nuit des toilettes à la tente, en t-shirt cul nu, la lampe frontal sur le rouge pour être discrète).... bref c'est bien pipi-caca tout ça mais c'est un sujet qui arrive forcément en trek sur le plateau et dont on parle sans complexe.

Côté relation humaine...
Bonne ambiance de groupe, des gens gentils mais.... bon je n'en ferais pas mon quotidien pour certains. La recherche de l'authencité poussée à l'extrème a le don de ma gaver. Entre ceux qui pensent que l'authencité ne passe que par la pauvreté et le dénuement, ceux enfin surtout celles qui veulent absolument nouer des liens d'amitié et d'ouverture avec les muletiers sans se préoccuper que c'est un milieu où hommes-femmes sont assez compartimentées, celle qui veut aller prendre le thé chez l'habitant car c'est beaucoup plus vrai (comme dirait le guide "ça te ferait plaisir que des inconnus frappent à ta porte pour te demander à prendre le café, moyennant de l'argent?"), ceux qui ramènent genre 5l d'huile et des légumes de là-bas, etc...


Alors au bilan, est ce que je vais refaire ce genre d'aventure?? OUI, mais pas en groupe avec des inconnus, sur des périodes plus courtes avec des phases de civilisation entre, et surtout envie de tenter le challenge de porter soi même son minimum vital. Qui vient???

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Voyages

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....