Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2006 3 20 /12 /décembre /2006 11:54

****

Avertissement : ce qui suit n'a rien à voir (ou presque) avec des évènements récents.

****

Les soirées au PRC (il faut traduire Perrier Rondelle Citron) laissent souvent place à de profondes discussions. Généralement ces discussions tournent autour de la relation homme-femme … ou homme-homme… ou femme-femme.. enfin bref pour ce détail à voir avec votre interlocuteur.

Donc hier soir soirée PRC entre filles femmes. Contrairement à ce que vous pourriez penser messieurs la conclusion est loin d’être « finalement ce sont tous des enfoirés ». Oh bien sur le fait est mentionné, fortement illustré d’exemples bien peu reluisants. Mais nous savons reconnaître nos tords de temps en temps, car il faut bien avouer que nous, les femmes, nous vous aidons beaucoup à tenir ce rôle d’enfoiré. A noter que même là vous avez besoin de nous...

En quoi nous vous aidons ? Par notre attitude le plus souvent et le plus sûrement. Attention j’évoque là le modèle de nana qui a passé la trentaine, célibataire et qui fait figure de vieille combattante. Cette dernière, forte de ses expériences passées, est rentrée dans un cercle vicieux : protection– relâchement – déception . Je m’explique.

Phase 1 : la protection

Le sujet a déjà pas mal pris affectivement. Se dit « celui là il est bien gentil mais avant qu’il perce la carapace il va devoir s’accrocher ». Le sujet affiche alors une certaine indifférence aux différents évènements, entendez par là, que même après un rapport charnel celle ci se comportera de manière détachée, comme si cela n’avais pas forcément d’importance.

Cela peut lui valoir par la suite un splendide (mais néanmoins honnête) « je me suis dit , en voilà une qui enfin sait ce qu’est un plan cul ». (t’inquiète mon chou je ne l’ai pas mal pris… enfin avec le recul). Le sujet s’est adapté et limite joue un rôle.

Le problème de la phase protection, c’est qu’elle laisse penser que le sujet est fort ! D’ailleurs est ce que ça peut avoir des sentiments, cette bête là ? Ca peut tout supporter non ?

Phase 2 : le relâchement

Le sujet a pris ses habitudes. Le sujet commence à se sentir bien. L’autre est tout gentil avec. Le sujet se dit alors qu’elle peut prétendre à un peu plus… pas grand chose… juste arrêter de s’excuser quand elle appelle à l’improviste, de vouloir une soirée pas programmée 3 semaines à l’avance.

L’autre peut se fendre d’une petite phrase bien placée « Ca fait combien de temps qu’on se connaît ?... ah ouais quand même… ». Et oui on ne voit pas le temps passé avec notre sujet trentenaire c’est qu’on doit être bien avec.

Méfiance sur ce genre de réflexion, ça annonce souvent la phase 3.

Phase 3 : la déception

Un jour le sujet envoie un SMS ou un mail … bref utilise un moyen de communication longue distance. Le sujet attendra une réponse qui ne viendra jamais. Le sujet devra comprendre et interpréter par ce silence que ce n’est pas la peine d’insister. Mais comme le fait ne lui ai pas dit de suite (la technologie ce n’est pas fiable), elle va insister un peu jusqu’à se rendre à l’évidence… c’est mort. Le plus généralement aucune explication n’est donnée, c’est quand même beaucoup plus drôle. Le sujet peut alors passer en mode rattrapage d’estime de soi.

 

Mouais c’est pas réjouissant hein ? Je ne dis pas que c’est une généralité, mais  c’est juste un regroupement d’expériences entendues ici et là… oui ce n’est pas que mon vécu quand même!

Bon allez messieurs c’est quoi qui cloche ???

Et mesdames à qui ça n'arrive jamais?

Update de soirée... je crois que j'ai compris... suis nulle en communication!

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Nos amis les crapauds

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....