Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 22:33

Et oui aujourd'hui point de billet victorieux glorifiant une énième arrivée sur une ligne d'arrivée...

J'ai débuté le marathon ce matin pour ne jamais le finir...

 

En début de semaine je mentionnais que j'avais une douleur dans le haut de la cheville et n'étais point sure de participer cette année au Marathon de Paris.

Certains ont rebondi que c'était là une fallatieuse excuse pour ne pas le faire ... il est vrai que je montrais peu d'enthousiasme ces derniers temps. Le peu d'enthousiasme étant du au fait que grace à mon cher taf mon entrainement a été quasi réduit de moitié. Donc beaucoup forcé sur les derniers runs et notamment la grimpette du mont Valérien (à l'origine du début des problèmes). Et puis répondre aux remarques en participant quand même, alors que je savais au fond que c'était une connerie.

 

Donc ce matin c'est enthousiaste que j'ai rejoins Giao sur la ligne de départ : jupette, tshirt saumonné et casquette assortie (et même mon vernis, girly jusqu'au bout).

Donc nous partons... pas de douleur dans le mollet ...

Et là ça fait seulement 1,5 km (là je me dis que j'imagine bien ce que notre skieuse française a du ressentir fois mille) que je cours que je sens comme un ressort qui pète coté intérieur droit entre la cheville et le mollet... il m'a fallu à peine 30 sec pour me rendre compte et me décider qu'il fallait que je stoppe net là tout effort. (quand on me connait on sait que je suis peu douillette).

 

Déchirure ou claquage musculaire a été diagnostiqué. J'opte pour la seconde solution du fait que je peux encore marcher, de façon disgracieuse certes et douloureuse, et même conduire (là je ne sens rien).

J'avoue j'en ai pleuré, pas de douleur, mais de déception, de frustration, de colère... autant dire que demain au taf il ne va pas falloir me chercher, pas me demander de faire des heures sup,...

Maintenant je pense à l'immobilisation ou plutot à l'interdiction pour au moins un mois voir deux de faire tout effort impliquant les jambes (course, vélo, natation), ça me déprime.

Et plus secondairement j'ai pensé (là on peut sourire) à cette semaine passée à ingurgiter des sucres lents qui n'ont pas été évacués.. demain c'est régime! oui on ne se refait pas..

 

(Je pourrais également parler de la réaction que j'impute à la maltodextrine : mal de tête et de bide samedi, et ce matin après une nuit de forte transpiration levée avec les bras couverts de boutons)

(ni que j'ai porté la poisse à Giao car il a subit la même sanction 9km plus tard)

 

On l'aura compris le marathon 2010 ce n'était pas pour moi.... RV en 2011.

 

UPDATE : bah en fait claquage du jumeau droit .. antiinflammatoire à prendre et repose pour le mollet... pfff

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Sport

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....