Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 10:56

lesinfideles.jpgAujourd'hui aurait pu être un "Nos Amis Les Hommes", rubrique un peu beaucoup délaissée cette dernière année (on va dire que j'ai été un peu plus sélective dans mes choix... ou plus éaliste dès le départ...).

Donc aujourd'hui, atteinte comme la salle d'hier par une JeanDujardinite aigue je suis allée voir le film de The Artist et de son acolyte Gilles Lelouche. Un peu à reculons, par curiosité. Personne n'a échappé à la bande annonce potache laissant présager un humour graveleux de deux copains interprétant le role de machos justifiant leur infidélité. Au début je me suis dit qu'on devait avoir tout vu dans la bande annonce. Et c'est vrai!! ça résume bien .. le premier sketch! et c'est là que vient la surprise, le reste du film diffère, totalement différent suivant les histoires.

Et oui plusieurs réalisateurs pour plusieurs sketches aussi différents les uns que les autres!

 

Apparte : apparemment le mec derrière moi au ciné n'a pas compris que le film était composé de sketchs indépendants les uns des autres d'où sa superbe réflexion à la fin du film "j'ai rien compris à l'histoire" ... véridique

 

Parfois droles parfois un peu (mélo)dramatiques, je ne sais pas quel message Jean et Gilles ont voulu faire passer (y en avait il un?? je ne suis pas du genre à chercher la philosophie des films, la masturbation intellectuelle qui consiste à voir dans une lumière, un son  un message), ce que moi j'en ai retenu , et j'en étais déjà bien convaincue : il y a un infidèle en chacun des hommes (à peu près 50% de mon répertoire téléphonique masculin trompe leur femme/conjointe).

 

Apparté 2 : je dis homme car ça ne traitait que de l'infidélité masculine, alors tous doux tornado on ne hurle pas au scandale de l'égalité des sexes.

 

Le sketch le plus touchant : celui entre Jean Dujardin et Alexandra Lamy , forcément. (et cette réplique "tu crois que j'ai été infidèle par plaisir?", juste énorme de transfert de culpabilité!).

 

En fait pas trop envie de révéler les histoires, certains vont être déçus s'attendant à du potache alors que pas du tout. Et je tiens à remercier Jean Dujardin et Gilles Lelouche sur la scène finale qui a bien calmé les machos de voisins de salle qui après des rires de connards compatissant aux héros infidèles ont fini par un "oh mais non, maiiiiis  non! merde quoi!"

 

Apparté 3 : cela dit sache, jeune fille qui allait avec le mec qui n'a pas compris que c'était des sketchs, que non la morale du film ce n'était pas "si tu infidèle c'est que tu es un ...." ... oh zut je peux pas spoiler la fin...mais vous comprendrez ce qu'elle a voulu dire en allant voir le film..

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Loisirs

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....