Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 13:12

Cette semaine j'ai eu un coup de fil d'une amie dont j'étais sans nouvelles depuis un certain temps.

Et pour cause, elle vit des heures quelques peu difficiles. Elle vit dans le harcèlement constant.

Au début l'histoire d'amour avec un homme marié, père de 3 enfants (oui bon on évite le pas bien, on ne choisit pas). Qui dure longtemps. Et puis elle décide d'y mettre fin pour diverses raisons (crise de jalousie de sa part à lui mais ne se décide pas à quitter sa femme non autonome, etc...).

L'histoire pourrait s'arréter là, étant donné qu'elle ne veut plus et qu'en plus il s'est fait gaulé par sa femme... Mais non : une séparation semble inenvisageable pour ce monsieur. Il entre donc dans le processus de harcèlement, arrivant à se poster devant chez elle tous les jours . Au moment du décès du père de mon amie, il ne fait pas relache, au contraire il s'insinue dans l'antre familliale et souffle à l'oreille des autres héritiers déjà un peu en bizbiz qu'elle a manipulé (ce qui est faux), conséquence plus d'un an après la succession n'est toujours pas réglée suite aux procédures engagées.

Pendant plus d'un an c'est dépot de mains courantes en série, car la police assure ne pas pouvoir prendre de plainte (il s'avère que dans sa petite communeauté on ne souhaite pas, politiquement parlant, augmenter les chiffres de la criminalité par de vilaines procédures de dépots de plainte).

Et dernièrement sa porte a été forcée à coup de pied de biche, seul l'ordinateur volé (où il y a toutes les infos persos bien sur), rien a été retourné... le crime est signé mais ne peut être prouvé.

Sur ce mon amie décide de rapporter les derniers vestiges de leur relation (bien qu'à mon avis jeter le tout aux ordures aurait été préférable) à ce monsieur et tombe uniquement sur sa femme. Elle dépose le tout et s'en va.

Vous le croirez ou pas, la voilà convoquée au commissariat où on a essayeé avec menace de garde à vue de lui faire avouer qu'elle avait frappé la femme du dit monsieur (à noter qu'elle est financièrement dépendante, ne sait rien faire de ses 10 doigts et n'a pas le permis, en province ça fait mal, avec 3 gosses) et que "madame il faudrait voir à ne plus le harceler".

On imagine bien la tête du policier quand elle a commencé à sortir son dossier rempli de justicatif de mains courantes, de photocopies de lettre "je ne veux pas qu'on se sépare" et autres...Après quelques heures elle a pu repartir, plus déprimée que jamais.

Franchement elle ne sait plus quoi faire. Elle vient d'écrire au procureur de la république, suite aux derniers évènements, ne comprenant pas que ses mains courantes restent en effet alors qu'une simple dénonciation calomnieuse la conduise des heures au commissariat. Ce qui est d'autant plus bizarre que pour en arriver là il aurait fallu un constat de coups et blessures par l'hopital qui n'a pas eu lieu (flics amis du monsieur??).

Perso je lui ai conseillé de commencer de contacter également des associations féministes en rapport avec les violences physiques et morales (car à mon sens la discrémination est là flagrante)... Et vous vous auriez quoi comme conseil/solution à donner??

 

Faut il vraiment attendre que ça passe de morale à physique pour que quelqu'un enfin se bouge?

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans La mare

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....