Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 20:55

shame.jpgToujours pas vu Intouchables, mais je suis allée voir Shame, de Steve MacQueen (pas l'acteur mort hein... ni Alexander .. parce qu'il est mort aussi), surtout d'abord parce que le premier role est tenu par Michael Fassbender, qui est presque pour moi la quintescence de l'homme froid sexy par excellence. Michael MiamMiam Fassbender c'est Magnéto jeune dans les xmen, c'est un Inglorious Bastard (et aussi dans Fish Tank, Eden Lake, Hunger voir même le role d'Azazel dans Hex, série britannique, bref en gros sans le savoir j'ai presque tout vu de lui).

Bref ne nous égarons pas...

Shame c'et l'histoire de Brandon, new yorkais sans vie privée qui bosse beaucoup et qui cache une addiction au sexe. L'arrivée de sa soeur (jouée par Carey Mulligan) qui s'installe chez lui va venir menacer son quotidien qu'il tente de cacher.

Si il ya bien une chose qu'il ne nous cache pas au début c'est son anatomie, qui a d'ailleurs valu au film une interdiction aux moins de 17 ans aux Etats-Unis pour cause de multi gros plans péniaux. Carey nous offre également un peu de son intimité et se révèle imperfection faite femme avec petit (mais petit hein) bidon et seins apesantis sans exces.. une femme normale quoi.

Quid du film en lui même. Un peu long il faut l'avouer pour qui aime du blockbuster.

Beaucoup de non dits sur la relation entre le frêre et la soeur. On sent des choses tues, qui ont façonné ces deux êtres et qui laissent un peu sur la faim coté histoire.

Et la honte... c'est là où en partie je suis touchée par ce film.. car à certains moments j'ai cherché où était la honte.

Le héros du film aime des pratiques sexuelles un peu plus hard que la dite "normale". Il a besoin d'évacuer son stress en se masturbant. So what? Il éprouve (ou on lui fait éprouver??) tellement de honte qu'il ne peut se satisfaire qu'avec des prostituées et en aucun cas partager cela avec une compagne(?). Enfin personnellement je l'ai vu comme cela, plus perçu comme une honte de ses pratiques que par une recherche constante et frénétique.

C'est assez étonnant (et je l'ai vu écrit également par quelqu'un d'autre), mais j'ai pensé à des connaissances (homme et femme) qui auraient pu se reconnaitre dans ce portrait, à la différence près que la Shame ils ne l'ont pas, ils assument parfaitement et ont leurs partenaires adéquates pour assouvir leurs besoins. Sans doute car cela ne vient pas bouleverser leur quotidien.

Le film montre l'isolement du sex addict, cependant la frontière entre le addict et la pratique hors norme est mince (d'où le fait qu'on ait pu justement reconnaitre des connaissance dans le personnage).

On finit par se prendre un flot d'images qui gênent soit par leur caractère (beaucoup de femmes sont sorties avant la fin du film pendant THE nuit du héros) soit par l'interrogation qu'elles sucitent  (est ce que quelque part je pourrais être sex addict??).

A voir donc ! (sauf si le sexe ne te parle pas, et que tu penses que à part le missionnaire le reste c'est le mal).

 

Avec en prime un beau moment : New York New York par Carey Mulligan (ou une voix doublure) revu et corrigé.

 

Bon maintenant j'attends avec impatience le dernier Cronenberg "a dangerous Method" avec M Fassbender jouant Carl Jung soignant une malade hystérique (ah oui??)  et qui rentre en contact avec Freud (joué par mon autre chouchou Vigo Mortensen)... tout un programme d'après la bande annonce :-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Loisirs

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....