Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 19:00

ATTENTION GROS SPOILER (si d'aventure tu as 10 € à perdre, moi j'ai UGC illimité je m'en fiche)

 

Mettez un zeste de mauvais temps, deux doigts de fatigue et une grose dose de frustration par manque d'audace et vous finirez comme moi à vous auto flageller en matant un des nanards zérie Z de genre de l'été.

chroniques.jpgJ'ai nommé Les chroniques de Tchernobyl.... Sentez moi la bonne vibe radiation qui arrive!!

Alors c'est l'histoire de trois jeunes touristes américains ( Chris, Amanda et Natalie) dont une blonde à forte poitrine. Ce dernier point n'amène absolument rien à l'histoire mais vu que même moi (femme de mon état) j'ai souvent vu que ça à l'écran, je me dis qu'il y avait peut être là un des fils de l'histoire que je n'ai pas su capter.

Donc nos 3 zigotos arrivent à Kiev chez un quatrième larron, Paul le frère de Chris, qui adore trop cette ville car les filles russes, vois tu, sont .. hum sont comment dire ... chaudasses avec les ricains tu peux oser le dire.. nous les européens on le sait bien, on les fait même venir en France pour jouer à l'amour est dans le pré c'est dire.

Bref ce couilloneau en puissance a une idée lumineuse : faire du tourisme de l'extrème en visitant Pripiat, la ville qui fut irradiée par la centrale nucléaire de Tchernobyl. Tu vois un peu l'idée de génie du mec. Entre voyeurisme et débilité, il a pris les deux.

Au début Chris il est un peu hésitant (il a 3 neurones lui), mais il finit par se laisser convaincre.

Et voilà nos amis en goguette avec deux autres touristes australo-norvégiens et un super guide ancien commando de l'armée Yuri. Sept personnes à trucider dont un presque vrai adulte qui y passera forcément en premier, le compte est bon.

chroniques2.jpg

A l'arrivée du check point tenu par les militaires, le garde il fait "Niet niet, nettoyage en cours".

"Késako nettoyage en cours?" s'interroge Yuri... pas habituel tout ça... hum hum ... action réaction "on prend un chemin tout défonsé avec mon van tout pourri!"... mais bien sur.

Bien entendu y a une petite entrée absolument pas gardée. Petit passage par l'étendue d'eau avec des poissons mutants aux dents bien longues qui ne semblent affoler personne.. logique.

A ce moment tu sens qu'il y en a un qui va se faire niaquer par une carpe dégénérée sur le chemin du retour (tu sais quand ils vont essayer de fuir das la précipitation)... patience...

Donc nos touristes dans la ville font du tourisme.. c'est un peu long.. on s'attend à subir cette oppression de se savoir observés... mais non que dalle.. à part un cadavre de chien en décomposition et un ours brun à l'étage (???!) ça ne bouge pas beaucoup.

A un moment y a Yuri il voit bien qu'il y a peut être quelque chose de pas normal... allez les petiots on y va.

Et là forcément le van il a été sabotté. Mais ils ne sont pas encore inquiets. c'est vrai ils ne devaient rester que 2h.. alors plutot que de se barrer à pieds pour faire les 20 km qui les ramènent au poste de garde ils restent bien dans les radiations à essayer d'appeler quelqu'un.

La nuit... drole de bruit pas humain... Yuri décide d'aller voir, il sort un flingue "Mais quoiiiiiiiiiiiiiii? Yuri a un flingue et ça vous inquiète pas???" s'écrit Chris.. il est trop con lui.. et il a jamais vu de reportage sur la Russie. Perso suis juste étonnée qu'il n'ai qu'UN seul flingue, le Yuri ancien militaire. C'est comme les filles russes accueillantes, on sait tous qu'ils sont plutot armés dans le coin! et puis Chris fais pas l'hypocrite avec ton amendemant de la constitution qui autorise chaque américain à avoir un gun.

Je passe les détails, Yuri hurle, disparait, Chris se fait mordre par... ben on ne sait pas.. et tout le monde se retrouve de nouveau dans le van.

Au petit matin, ils pourraient tous se tirer à pied, aller le plus loin possible... non non cherchons Yuri, qui au passage est retrouvé à moitié bouffé cru. Non bien sur ils attendent la fin de journée pour cette brillante idée qu'est de fuir à pied. Au passage ils sont poursuivis par des chiens, le touriste australien tome dans l'eau et là on a envie de crier : La carpe! la carpe!

...

Il sort de l'eau avec une misérable petite morsure....

Oh la déception...

Et finissent par revenir au van où ils avaient laissé Chris et la blonde à forte poitrine, Natalie... qui ne sont plus là. Donc là Paul il est désespéré.. il ne partira pas sans son frêre et hurle dans la nuit Chriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ... l'australien lui demande gentiment d 'être un peu plus discret car c'est pas très safe le coin en fait.

chroniques3.jpg

 

Et bien entendu d'enchainer avec toutes les inepties possibles dont s'engouffrer dans des sous terrains, qui les amènent bien sur dans l'antre des choses (qu'on ne verra pas vraiment .. on sait juste que de loin ça ressemble à des humains). Dans l'ordre d'éliminition : l'australien et sa copine norvégienne. Logique. Il ne doit rester que Paul et Amanda la prude. Qui courent, courent dans les sous-terrains, passent par un endroit qui a des faux airs de labo d'expérimentation sur les humains et hop débouchent dans un centre de controle de centrale.. ces couillons ils n'ont même pas vu qu'ils ont parcouru 3 km en si peu de temps (alors tu vois les 20 ce n'était pas bien méchant, hein) et là ils commencent à être cramés au radiations, se battent un peu avec les mutants et miracle the army is here.. sauf qu'il tue Paul (de toute façon il venait de perdre la vue) et emmène Amanda à l'infirmerie... Et là ... là ... ben en fait c'était de méchants docteurs militaires et du coup ils se débarassent d'Amanda en l'enfermant avec les mutants... on suppute qu'elle se fait aussi bouffer.

 

FIN DE L'HISTOIRE (ne me remercie pas)

Partager cet article

Repost 0
Published by Frogita - dans Loisirs

Mémo

Un jour je respecterai mon programme.. je le jure!!

Rien....